Partagez
Aller en bas
avatar
Auror
Auror
Messages : 40
Activité/année : Auror

Fiche de présentation : Ne lis pas
Journal de bord : Je peux être cool. Mais pas avec vous.
Collections : Recherche carte de Dumbledore
Hiboux : Courrier professionnel uniquement.
Voir le profil de l'utilisateur

[Traité]Isha Natane - Entre tradition et tragédie

le Lun 22 Jan - 2:40

Ce prédéfinis est Libre




Prénom : Isha
Nom : Natane
Age et date de naissance : 15/05/1971 (47 ans en 2018) Modifiable, mais garde en tête que sa fille Asma est née en 1990, et que son père est un inconnu (donc si elle est déjà en âge d'être mariée c'est chaud vis à vis de la tribu, mais c'est carrément possible si tu le souhaites ^^)
Lieu de naissance : Réserve de Blackfeet. (Pikuni)
Sang : Pur (Amérindienne, fille de chaman)

Activité : Shaman guérisseuse
Maison : Isha est chaman, elle n'a pas étudié à Ilvermorny.

Pouvoir spécial :


Amortentia : Pour rappel, l'Amortentia est un puissant philtre d'amour, il dégage une odeur attirante selon les goûts de chacun. LIBRE

Baguette : Isha est chaman, elle n'utilise pas de baguette.



Physique & Caractère


Sang-chaud
Instinct protecteur
Fidèle à ses valeurs
Obstinée
Grognon (depuis la moitié des années 2000)
Mélancolique (depuis la moitié des années 2000)
Elle est "amérindienne pure"
Respectée
Devenue mère d'Asma à 19 ans
Elle n'est pas une grande combattante, mais une guérisseuse hors pair
Assez aigrie par la vie
Fait plus vieille que son âge



Histoire


Isha est une shaman guérisseuse. Elle est très douée et respectée au sein de la tribu Pikuni.

Isha rencontra un homme d'affaire Tchétchène en 1989. Il était en vacances et visitait la réserve de Blackfeet (Montana). Il ne resta qu'un jour, mais ce jour fut suffisant pour qu'Isha tombe enceinte.
Quelque mois plus tard, l'homme d'affaire revint à Blackfeet. Ne pouvant cacher son ventre rond, la future maman lui annonça que c'était lui le père. Cet homme décida de "faire face à ses responsabilités" et insista pour rester habiter avec les Pikunis.
Isha fut touchée qu'un étranger soit aussi intègre et joua de son influence pour qu'il puisse venir habiter dans la réserve. Ainsi débuta son histoire avec son mari, Keram Eldarkhanov.
Leur fille Asma naquit le 14 février 1990, comme un symbole du bonheur futur que leur procurera leur amour improbable. Et ce bonheur fut réel durant quelques années. Keram était un époux aimant, et le salaire du travail qu'il prit non loin de là était en grande partie reversé à la réserve afin d'améliorer les conditions de vie des Pikunis. Asma était sa plus grande fierté. Adorable, curieuse, intelligente... Elle était même très douée en magie ! Une future grande shaman !

Et dans tout cela... Les années 90 marquèrent le début de tensions entre des tribus Amérindiennes. Notamment entre les Pikunis, qui étaient partisans de rapports cordiaux avec le MACUSA, et les Houmas, de Louisiane, qui reconnaissaient de moins en moins l'autorité du MACUSA, et qui se rapprochaient petit à petit de l'influence des Lockwood. Un rapprochement perçu comme dangereux par les Pikunis, qui voyaient déjà le fragile équilibre entre leurs traditions et le monde moderne s'effondrer.

En 1790 avait été promulguée la loi Rappaport, interdisant aux sorciers de fréquenter ou d'épouser les Non-Maj. Toutes les tribus Amérindiennes s'étaient réunies pour faire pression. En effet la magie shamanique était une part importante de leur culture. Cacher leurs rituels les aurait réduits à l'état de bêtes de foire (déjà qu'ils étaient parqués dans des réserves...). Après de longs pourparlers et des actes de désobéissance civile (comprenez : montrer la magie shamanique au plus grand nombre), les Amérindiens parvinrent à garder la petite part de liberté qu'ils avaient encore.

Cependant, dans les années 1990 la branche la plus conservatrice du congrès magique se consolida, et sa voix se fit plus audible au sein des hautes instances du pays. Le sort des Amérindiens revint sur  le devant de la scène. Leur exception culturelle était encore menacée, mais contrairement à la fin du XVIIème siècle, les Amérindiens étaient moins soudés. Deux opinions principales se distinguaient :
- Un avis radical, prônant le retour à la désobéissance civile. Les Houmas étaient les chefs de file de cette pensée libertaire.
- Un avis plus modéré, plus compréhensif envers les intentions du MACUSA. Dont les Pikunis étaient partisans.
Cependant le MACUSA ne prit pas de mesure particulière, jusqu'à l'été 2016 où le retour de la loi Rapapport fut rétablie pour tous, sans possibilité de négociation.
Comprenez : le silence ou la mort. (et la fin de leur peuple, déjà bien affaibli)

Durant les 3 décennies de tensions avant le retour de la loi Rapapport, la plus grande dissonance entre les tribus Amérindiennes eut lieu à l'été 2001. Une délégation Pikuni, dont Isha faisait partie, fut envoyée chez les Houmas. Le but était d'apaiser les tensions et de leur faire entendre raison : des conflits entre les tribu pouvaient être dommageables pour toute la communauté Amérindienne.
Évidemment les choses ont dérapé.

Ce furent des Houmas belliqueux qui accueillirent la délégation Pikuni. Ils n'avaient clairement pas l'intention de négocier. Ils étaient là pour préserver leur liberté, et en terrain allié (grâce à la protection des Lockwood) et en supériorité numérique, ils allaient imposer leur point de vue. Par la force s'il le fallait.
Isha refusa d'être contrainte à déclarer la guerre au MACUSA. Elle monta au créneau immédiatement et fut très virulente lors de ses propos. Le chef de la tribu Houma voulu la faire taire, mais elle le gifla sous le coup de la colère.
À peine commencée, la rencontre avait mal tourné. Quelqu'un lança un rituel à Isha, et une bataille générale eut lieu. Les Pikunis durent se replier, sans avoir pu améliorer la situation, bien au contraire.

Très peu de temps après, Asma fut touchée par une malédiction qui grignotait petit à petit sa personnalité. Quand la malédiction prenait le pas sur elle, c'était comme si Asma était absente, et qu'une autre Asma dont l'existence venait à peine de commencer prenait le pas sur elle. Un bébé dans un corps déjà grand, projeté dans la vie sans notion de bien ou de mal, ne réagissant que par réflèxes grâce à son instinct de survie. Un être dangereux aussi, car il pouvait utiliser la magie... Sans la maîtriser vraiment.

Isha soupçonna les Houmas d'être à l'origine du coup, et pris peur pour sa fille. Elle pris la douloureuse décision de l'envoyer à Ilvermorny sous une fausse identité. Elle connaissait Oma Brown, qui était originaire de la même tribu qu'elle. Isha pouvait avoir confiance en elle. Sa fille serait en sécurité... Le temps qu'elle arrête les coupables de cet acte lâche.
Mais avant cela, elle devait bloquer la malédiction.
Isha n'avait pas le temps de faire les choses correctement. Alors elle décida d'utiliser la magie du sang, la plus puissante, pour créer un sceau qui bloquerait la malédiction le temps qu'elle trouve une vraie solution. Keram insista pour qu'on utilise son sang : le savoir et la mère, le sang du père, et surtout l'amour des deux. Avec cela dit Keram, elle n'aurait jamais rien à craindre.

Asma fit sa rentrée à Ilvermorny en setpembre 2001. Isha ne la revit plus jamais depuis. Elle put communiquer avec elle par signaux de fumée à l'aide d'une pipe spéciale et sécurisée seulement à partir de 2012, date à laquelle sa fille quitta Ilvermorny après une brillante scolarité. Leurs conversations sont extrêmement rares, car quiconque les surprendrait comprendrait leur secret, et la vie d'Asma serait menacée.

Entre 2001 et 2012, Keram dût fuir l'Amérique, pour sa sécurité également. Les tensions avec les Houmas ne s'étant pas apaisées. Au moins il put échapper à la loi rappapport, c'était un maigre lot de consolation. De son côté, Isha décida de se consacrer corps et âme à la recherche pour contrer la malédiction, quitte à mettre de côté sa vie au sein de la tribu Pikuni par périodes. Les similitudes entre la malédiction et la maladie d'Alzheimer poussèrent Isha à étudier cette maladie. Elle parvint une fois à trouver une piste intéressante en essayant aidant une vieille dame Cherokee qui avait entendu parler de ses recherches. Cependant, cette femme décéda avant qu'Isha ait pu trouver un remède définitif à cette maladie.

Que fait Isha maintenant, en 2018 ? Probablement la même chose.
Mais la solitude lui pèse de plus en plus. Elle regrette amèrement la confrontation avec les Houmas en 2001, car elle est persuadée d'avoir gâché sa vie, celle de son mari et de sa fille ce jour là. La culpabilité la ronge et elle voudrait tout réparer.
Mais ça semble impossible.

Liens


@Asma Eldarkhanov - Sa fille. Isha ferait tout pour elle. Asma est victime d'une malédiction qui la ronge à petit feu. Isha veut plus que tout au monde sauver sa fille de cette malédiction.
Elle a envoyé Asma à Ilvermorny sous une fausse identité à ses 11 ans, afin de la protéger. Elle ne lui reparla que 10 ans plus tard, par signaux de fumée cryptés (grâce à une pipe à destination unique)

@Oma Brown - Isha respecte Oma. Elle a envoyé sa fille à Ilvermorny car Oma y travaille et qu'elle la respecte. Isha a toute confiance en Oma.

@Agilbert Fontaine - Ils se connaissent étant donné qu'Isha a envoyé Asma à Ilvermorny et qu'elle a dû lui parler de sa situation pour protéger sa fille. (après est-ce qu'ils communiquent ensemble, est-ce qu'ils s'apprécient et tout... C'est à toi de voir Wink )

Trucs divers

La photo de profil que j'ai mise c'est Flemeth, un personnage de la saga de jeux vidéos Dragon Age. C'est la mère de Morrigan... Qui est l'avatar d'Asma ! Tu es bien sûr libre de changer d'avatar si tu le souhaites, mais je suis un fanboy des jeux Bioware.

Si je ne me trompe pas, et d'après Wikipédia, Isha Natane signifie à peu près "tout pour ma fille"

©️️️️️ Lën (Hugo) pour CSNA


Dernière édition par Asma Eldarkhanov le Lun 22 Jan - 20:13, édité 1 fois


Appelez moi Jane Anwar. Ou madame.
Invité
Invité

Re: [Traité]Isha Natane - Entre tradition et tragédie

le Lun 22 Jan - 13:46
Coucou ! Je vais faire ma chieuse pour juste deux petits trucs de rien du tout...

Asma a écrit:Quelque mois plus tard, l'homme d'affaire revint à Blackfeet. Ne pouvant cacher son ventre rond, ma mère lui annonça que c'était lui le père. Cet homme décida de "faire face à ses responsabilités" et insista pour rester habiter avec les Pikunis.
Du coup soit tu modifies ça vite fait bien fait, soit tu le mets carrément entre balises "quote" comme je viens de le faire en disant qu'on peut voir ça dans la fiche de Asma, comme tu veux !

Asma a écrit:Asma soupçonna les Houmas d'être à l'origine du coup, et pris peur pour sa fille. Elle pris la douloureuse décision de l'envoyer à Ilvermorny sous une fausse identité.
J'ai bien compris que c'est Isha, mais bon x) (c'est un peu avant la fin, genre 4e ou 5e paragraphe avant la fin)

Voilà '-' j'ai trouvé que ça, et encore c'est vraiment pour être chiante..
Après, je pense que tu devrais rajouter dans les liens ce que Isha pense des Houmas du coup, remettre qu'elle regrette la confrontation ou autre ? (après pas obligé, parce qu'on comprend bien qu'elle les soupçonne toussa)
avatar
Auror
Auror
Messages : 40
Activité/année : Auror

Fiche de présentation : Ne lis pas
Journal de bord : Je peux être cool. Mais pas avec vous.
Collections : Recherche carte de Dumbledore
Hiboux : Courrier professionnel uniquement.
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Traité]Isha Natane - Entre tradition et tragédie

le Lun 22 Jan - 20:16
Une erreur ? Où ça ? Rolling Eyes


Appelez moi Jane Anwar. Ou madame.
Contenu sponsorisé

Re: [Traité]Isha Natane - Entre tradition et tragédie

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum